Le Zélateur - journal jeune Index du Forum Le Zélateur - journal jeune
Forum de support pour le journal étudiant "Le Zélateur"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Adieu, je passe mon BAC !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Zélateur - journal jeune Index du Forum -> Le Journal -> Rédaction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 22:31 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

mon brouillon:




Adieu, je passe mon bac ! ( Haha)


A mes Chers Professeurs,


Jamais vous n’avez pensés recevoir une lettre de moi. Et pourtant la voila entre vos mains, sous vos yeux larmoyants. Moi aussi j'espérais bien ne pas vous faire ce chagrin. Dites vous bien que je suis resté jusqu’au bout digne de vous, de notre école que nous aimons.


Voyez-vous, cela fait plus de 12 ans que je suis dans le système scolaire, j’aurais très bien pu faillir a plusieurs reprises et grossir les rangs des échoués. Mais me voila prêt pour la consécration final, la fin de tout un parcours. Aussi je ne regrette pas d’avoir donné un sens a cette fin. Vous savez bien que j’ai été un élève studieux, vous n’avez pas rougir de moi, j’ai su faire mes devoirs ainsi que mon Devoir d'étudiant. Je ne pense pas que mon BAc soit une catastrophe; songez qu’en ce moment des milliers d'élèves de tous les pays partent chaque jours, entraînés dans un grand vent qui m’emporte aussi.


Vous savez que je soupçonnais depuis quelques mois de ce qui m’arrive aujourd’hui, une lettre de l’Académie de Versailles a levé le doute, aussi ai-je eu le temps de m’y préparer. Je me considère un peu comme une feuille qui tombe de l’arbre pour faire du terreau.


La qualité du terreau dépendra de celles des feuilles.
Je veux parler de la jeunesse française, en qui je mets tout mon espoir.


Je serais sous la Chapelle du Bon Sauveur au Vésinet, au dessus, Jésus de sa croix veilleras sur moi.


Depuis trois mois mon inquiétude ne cesse de grandir, elle ne concerne pas tellement le BAC en lui même mais mon départ. Adieu professeurs, surveillants, camarades, salle de classe, finis les beaux rêves. Je vous laisse sans moi qui vous ai causé tant de joies et peines. Voyez vous, il est content tout de même, de ses années d'école, qu’il a vécu qui ont été belles.


Et maintenant voici quelques recommandation. J’ai pu découvrir dans vos couloirs, surprendre dans votre parc amours, amitiés et nouer de belles relations qui me tiendront a coeur toute ma vie. Je voudrais bien que l’Ecole continue d'être ce lieu privilégiés de rencontres, de découvertes.


Donnez leurs a aimer, a vivre ces années pleinement rien  que pour qu’ils oublient l’espace d’un instant les ombrageuses motivations de l’Education Nationale.


Non vous n'êtes pas formatez, vous n'êtes pas formez en vue des intérêts de la société en place, laissez ces nuages noirs de cotés, tournez vous vers votre voisin, vous apprendrez bien plus. N’oubliez pas que ce qui n’est pas scolaire n’est pas dénué de tout intérêt éducatif.


(il manque deux, trois paragraphes, et j'ai encore a retravaillé le texte ...)

Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Mai - 22:31 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mathias
Reporter
Reporter


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 260
T S1

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 23:28 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

J'ADOOOOOORE

Politesse de l'ennui, élégance du renoncement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nemeosis
Ptit Rédacteur
Ptit Rédacteur


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 35
1ère L

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 17:06 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

C'est vrai que pour le coup c'est original !

Beetlejuice !
Beetlejuice !
Beetlejuice !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Adry
Rédacteur
Rédacteur


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 94
etudiant en design

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 18:56 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Pour les quelques fautes d'orthographe que j'ai vu:
- Jamais vous n’avez = aviez? le verbe suivant est a l'imparfait donc je sais pas...
-vous n’avez pas rougir de moi = à rougir de moi?
- La qualité du terreau dépendra de celles des feuilles.= de celle des feuilles? c'est la qualité? je suis pas sur.
-Jésus de sa croix veilleras sur moi. = Jésus... veillera?
-voici quelques recommandation.= recommandations
-e lieu privilégiés de rencontres, de découvertes.= lieu privilégié
- Non vous n'êtes pas formatez, vous n'êtes pas formez= formatés, formés

mais bon ça sert pas tellement si tu dois encore retravailler le texte.
Revenir en haut
MSN
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 23:06 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Merci Adrien pour la correction orthographique   Cool

Revenir en haut
MSN
sam
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 125
T L

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 19:25 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

et tu fais koi si tu foire ron bac???
vu tes note de bac blanc (hi hi il est vénère paske jlai pourri en philo^^)
nan sinon c tres bien d'un style tout a fait  benguelien comme je l'aime

zélateur zélé du zèle des jeunes
Revenir en haut
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 20:51 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

C'est ce que je me disais, j'ai pas intérêt revenir l'année prochaine lol
mais je vous ai tous pourri en anglais 

Revenir en haut
MSN
sam
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 125
T L

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 20:04 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

eh psssssst Mehdi!!!
Qui a eu Mention Assez bien au bac blanc ?? hm hm ? (ca y es jlai pacé!!!)
et puis n parlant d'angais je pense que dans l'histoir c'est plutot danede qui ta pourri!!!

zélateur zélé du zèle des jeunes
Revenir en haut
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 17:05 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Adieu, je passe mon Bac ! 


Lundi 16 Juin 2008 - 6 h. 45.


Mes Chers Professeurs,


Jamais vous n’aviez pensé recevoir une lettre de moi, et pourtant la voici entre vos mains, sous vos yeux larmoyants. Moi aussi j'espérais bien ne pas vous faire ce chagrin. Dites vous bien que je suis resté jusqu’au bout digne de vous, de notre école que nous aimons.


Voyez-vous, cela fait plus de dix ans que je suis dans le système scolaire frrrrançais, j’aurais très bien pu faillir à plusieurs reprises et grossir le rang des échoués. Malgré tout ça, je suis encore là, prêt a passer une dernière épreuve, prêt à recevoir de l’Education Nationale la consécration d’une carrière d'élève honorable, d’une vie voué au Savoir. Aussi je ne regrette pas d’avoir donné un sens a cette fin. Vous savez bien que j’ai été un élève studieux, vous n’avez pas à rougir de moi, j’ai su faire mes Devoirs. Je ne pense pas que mon BAC soit une catastrophe; songez que des milliers d'élèves de toutes les académies le passent chaque années, entraînés dans un grand vent qui m’emporte aussi.


Vous savez que je soupçonnais depuis quelques mois de ce qui m’arrive aujourd’hui, une lettre de l’Académie de Versailles a levé le doute, aussi ai-je eu le temps de m’y préparer. Je me considère un peu comme un grain de sable emporté par le vent qui tombe parmi d’autres dans un grand Bac, El Basacab en Arabe.


La qualité du Bac dépendra de celles des grains de sable.
Je veux parler de la jeunesse française, en qui je mets tout mon espoir.


Je serais sous la Chapelle du Bon Sauveur au Vésinet, au dessus, Jésus de sa croix veillera sur moi.


Depuis trois mois mon inquiétude ne cesse de grandir, elle ne concerne pas tellement le Bac en lui même mais mon départ. Adieu professeurs, surveillants, camarades, salles de classe, finis les beaux rêves. Je vous laisse sans moi qui vous ai causé tant de joies et peines. Voyez vous, il est content tout de même, de ses années d'école, qu’il a vécu, qui ont été belles. Ô mon passé, mes jours d'écoles, ô trousses, agendas griffonnés de petit mots gentils, cahiers meurtris, abject cantine scolaire, consolante cafétéria, parvis chérie, tournioles de Mr Maman qui me disait, après avoir remplie mon carnet de correspondance, que maintenant j’allais faire mon petit voyage en heure de retenue. Ô mes jours d'écoles passé assis, le dos courbé, la tête dans les nuages, ô longues heures de cours a rêvasser, ô fous rires, euphories, cours de Latin, recréations tant espérés, rentrées scolaires un peu moins, discours exaltés de la Directrice, représentations du club théâtre deux fois par an et auquel je me préparais des mois a l'avance, devoirs sur table le samedi matin et auquel je me préparais des jours a l’avance, Ô Bac blancs, nuits blanches, tableaux noir, journées noires, tableau multimédia, vertes pelouses, vieux arbres, chapelle boudé, attentes des vacances, leçons apprises puis oubliés, heures passées à assister aux cours, jours d'écoles, enfance, adolescence, bonheurs et tristesses, ô tout ce que je n’aurais plus, ô charmes, ô sonnerie du Lycée, Les grilles s'éloignent. Mon Bac approche.


Et maintenant voici quelques recommandations. J’ai pu découvrir dans vos couloirs, surprendre dans votre parc amours, amitiés et nouer de belles relations qui me tiendront a coeur toute ma vie. Je voudrais bien que l’Ecole continue d'être ce lieu privilégié de rencontres, de découvertes.


Donnez leurs à aimer, à vivre ces années pleinement, rien  que pour qu’ils oublient l’espace d’un instant les ombrageuses motivations de l’Education Nationale. 
Qu’ils gardent de bons souvenirs de ces années là.


J’ai beaucoup imaginé, ces derniers temps, ce qu’adviendra le Bon Sauveur quand je ne serais plus là.
Vous serez sans moi, entre reclus, mais pas tristement, je vous en prie. Remémorez vous de toutes ces belles choses que nous avons vécues. J’ai relu pendant ces deux derniers mois, tous mes cours, toutes mes notes, toutes mes appréciations et je souhaite que vous ayez s’il le fallait beaucoup de patience et de courage, surtout pas de rancoeur.


Il est sept heures, il va être temps de partir.


J’ai bien petit-déjeuné, J’ai ma convocation dans mon sac avec de quoi écrire. Je ne vois plus d’affaire a régler.


Mes Chers Professeurs, je vous embrasse de tout coeur, et je vous dis, Adieu je passe mon Bac !



 
Mehdi Ben Guella 


Revenir en haut
MSN
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 20:38 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Version COURTE:


Lundi 16 Juin 2008 - 6 h. 45.


Mes Chers Professeurs,


Jamais vous n’aviez pensé recevoir une lettre de moi, et pourtant la voici entre vos mains, sous vos yeux larmoyants. Moi aussi j'espérais bien ne pas vous faire ce chagrin. Dites vous bien que je suis resté jusqu’au bout digne de vous, de notre école que nous aimons.
Voyez-vous, cela fait plus de dix ans que je suis dans le système scolaire français et je suis encore là, prêt a passer une dernière épreuve, prêt à recevoir de l’Education Nationale la consécration d’une carrière d'élève honorable, d’une vie voué au Savoir. Aussi je ne regrette pas d’avoir donné un sens a cette fin. Vous savez bien que j’ai été un élève studieux, vous n’avez pas à rougir de moi, j’ai su faire mes Devoirs. Je ne pense pas que mon BAC soit une catastrophe; songez que des milliers d'élèves de toutes les académies le passent chaque années.
Vous savez que je soupçonnais depuis quelques mois de ce qui m’arrive aujourd’hui, une lettre de l’Académie de Versailles a levé le doute, aussi ai-je eu le temps de m’y préparer. Je me considère un peu comme un grain de sable emporté par le vent qui tombe parmi d’autres dans un grand Bac, El Basacab en Arabe.
La qualité du Bac dépendra de celles des grains de sable.
Je veux parler de la jeunesse française, en qui je mets tout mon espoir.
Je serais sous la Chapelle du Bon Sauveur au Vésinet, au dessus, Jésus de sa croix veillera sur moi.
Depuis trois mois mon inquiétude ne cesse de grandir, elle ne concerne pas tellement le Bac en lui même mais mon départ. Adieu professeurs, surveillants, camarades, salles de classe, finis les beaux rêves. Je vous laisse sans moi qui vous ai causé tant de joies et peines. Voyez vous, il est content tout de même, de ses années d'école, qu’il a vécu, qui ont été belles. Ô mon passé, mes jours d'écoles, ô trousses, agendas griffonnés de petit mots gentils, cahiers meurtris, abject cantine scolaire, consolante cafétéria, parvis chérie, tournioles de Mr Maman qui me disait, après avoir remplie mon carnet de correspondance, que maintenant j’allais faire mon petit voyage en heure de retenue. Ô mes jours d'écoles passé assis, le dos courbé, la tête dans les nuages, ô longues heures de cours a rêvasser, ô fous rires, euphories, cours de Latin, recréations tant espérés, rentrées scolaires un peu moins, discours exaltés de la Directrice, devoirs sur table le samedi matin et auquel je me préparais des jours a l’avance, Ô Bac blancs, nuits blanches, tableaux noir, journées noires, chapelle boudé, attentes des vacances, leçons apprises puis oubliés, jours d'écoles, enfance, adolescence, bonheurs et tristesses, ô tout ce que je n’aurais plus, ô charmes, ô sonnerie du Lycée, Les grilles s'éloignent. Mon Bac approche.
Et maintenant voici quelques recommandations. J’ai pu découvrir dans vos couloirs, surprendre dans votre parc amours, amitiés et nouer de belles relations qui me tiendront a coeur toute ma vie. Je voudrais bien que l’Ecole continue d'être ce lieu privilégié de rencontres, de découvertes. Donnez leurs à aimer, à vivre ces années pleinement, rien  que pour qu’ils oublient l’espace d’un instant les ombrageuses motivations de l’Education Nationale. 
J’ai beaucoup imaginé, ces derniers temps, ce qu’adviendra le Bon Sauveur quand je ne serais plus là. Vous serez sans moi, entre reclus, mais pas tristement, je vous en prie. Remémorez vous de toutes ces belles choses que nous avons vécues. je souhaite que vous ayez s’il le fallait beaucoup de patience et de courage, surtout pas de rancoeur.


Il est sept heures, il va être temps de partir.
J’ai bien petit-déjeuné, ma convocation est dans mon sac avec de quoi écrire. 
Mes Chers Professeurs, je vous embrasse de tout coeur, et je vous dis, Adieu, je passe mon Bac !



 
Mehdi Ben Guella 


Revenir en haut
MSN
Mathias
Reporter
Reporter


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 260
T S1

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 20:51 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

prêt a passer -> à
d’une vie voué -> vouée
sens a cette fin. -> à
chaque années. -> année
de cours a rêvasser -> à
recréations tant espérés -> espérées
devoirs sur table le samedi matin et auquel -> auxquels
des jours a l’avance -> à l'avance
tableaux noir -> noirs
chapelle boudé -> boudée
leçons apprises puis oubliés -> oubliées
qui me tiendront a coeur -> à
que nous avons vécues -> vécu (c'est con c'est le seul accord que tu fait et il est faux!) ahah

Politesse de l'ennui, élégance du renoncement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MBG
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 129
T L

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 20:59 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Lundi 16 Juin 2008 - 6 h. 45.


Mes Chers Professeurs,


Jamais vous n’aviez pensé recevoir une lettre de moi, et pourtant la voici entre vos mains, sous vos yeux larmoyants. Moi aussi j'espérais bien ne pas vous faire ce chagrin. Dites vous bien que je suis resté jusqu’au bout digne de vous, de notre école que nous aimons.
Voyez-vous, cela fait plus de dix ans que je suis dans le système scolaire français et je suis encore là, prêt à passer une dernière épreuve, prêt à recevoir de l’Education Nationale la consécration d’une carrière d'élève honorable, d’une vie vouée au Savoir. Aussi je ne regrette pas d’avoir donné un sens a cette fin. Vous savez bien que j’ai été un élève studieux, vous n’avez pas à rougir de moi, j’ai su faire mes Devoirs. Je ne pense pas que mon BAC soit une catastrophe; songez que des milliers d'élèves de toutes les académies le passent chaque année.
Vous savez que je soupçonnais depuis quelques mois de ce qui m’arrive aujourd’hui, une lettre de l’Académie de Versailles a levé le doute, aussi ai-je eu le temps de m’y préparer. Je me considère un peu comme un grain de sable emporté par le vent qui tombe parmi d’autres dans un grand Bac, El Basacab en Arabe.
La qualité du Bac dépendra de celles des grains de sable.
Je veux parler de la jeunesse française, en qui je mets tout mon espoir.
Je serais sous la Chapelle du Bon Sauveur au Vésinet, au dessus, Jésus de sa croix veillera sur moi.
Depuis trois mois mon inquiétude ne cesse de grandir, elle ne concerne pas tellement le Bac en lui même mais mon départ. Adieu professeurs, surveillants, camarades, salles de classe, finis les beaux rêves. Je vous laisse sans moi qui vous ai causé tant de joies et peines. Voyez vous, il est content tout de même, de ses années d'école, qu’il a vécu, qui ont été belles. Ô mon passé, mes jours d'écoles, ô trousses, agendas griffonnés de petit mots gentils, cahiers meurtris, abject cantine scolaire, consolante cafétéria, parvis chérie, tournioles de Mr Maman qui me disait, après avoir remplie mon carnet de correspondance, que maintenant j’allais faire mon petit voyage en heure de retenue. Ô mes jours d'écoles passé assis, le dos courbé, la tête dans les nuages, ô longues heures de cours à rêvasser, ô fous rires, euphories, cours de Latin, recréations tant espérées, rentrées scolaires un peu moins, discours exaltés de la Directrice, devoirs sur table le samedi matin et auxquel je me préparais des jours à l’avance, Ô Bac blancs, nuits blanches, tableaux noirs, journées noires, chapelle boudée, attentes des vacances, leçons apprises puis oubliées, jours d'écoles, enfance, adolescence, bonheurs et tristesses, ô tout ce que je n’aurais plus, ô charmes, ô sonnerie du Lycée, Les grilles s'éloignent. Mon Bac approche.
Et maintenant voici quelques recommandations. J’ai pu découvrir dans vos couloirs, surprendre dans votre parc amours, amitiés et nouer de belles relations qui me tiendront à coeur toute ma vie. Je voudrais bien que l’Ecole continue d'être ce lieu privilégié de rencontres, de découvertes. Donnez leurs à aimer, à vivre ces années pleinement, rien  que pour qu’ils oublient l’espace d’un instant les ombrageuses motivations de l’Education Nationale. 
J’ai beaucoup imaginé, ces derniers temps, ce qu’adviendra le Bon Sauveur quand je ne serais plus là. Vous serez sans moi, entre reclus, mais pas tristement, je vous en prie. Remémorez vous de toutes ces belles choses que nous avons vécues. Je souhaite que vous ayez s’il le fallait beaucoup de patience et de courage, surtout pas de rancoeur.


Il est sept heures, il va être temps de partir.
J’ai bien petit-déjeuné, ma convocation est dans mon sac avec de quoi écrire. 
Mes Chers Professeurs, je vous embrasse de tout coeur, et je vous dis, Adieu, je passe mon Bac !



 
Mehdi Ben Guella 


Revenir en haut
MSN
uıɐɯoɹ
Ptit Rédacteur
Ptit Rédacteur


Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 18
1ère ES2

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 20:29 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

(le revenant Twisted Evil )
Je trouve cette lettre très originale. Sûr que ça leur fera plaisir =)
Hormis ce qu'a relevé Mathias, j'ai aussi noté
- Remémorez-vous (tiret)
- Rancœur et dans la dernière phrase, cœur. On obtient le œ en tapant [Alt0156].
- Par contre, "ces belles choses que nous avons vécues" est tout à fait exact puisque le COD est bien placé avant le verbe.

édit : N'ayant pas le temps de laisser un message sur chaque article, je tiens juste à dire bravo à tous ceux qui participent au second numéo du zélateur, qui s'annonce très prometteur. Pardonnez-moi de ne pas avoir pu vraiment m'investir dans celui-ci.
Revenir en haut
Mathias
Reporter
Reporter


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 260
T S1

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 16:02 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

Oui tout à fait romain, au temps pour moi, mehdi m'a aussi fait remarqué mon erreur.
Et pour ce qui est de ton investissement dans le zelat', tu te rattraperas au  n°3 Wink.

Politesse de l'ennui, élégance du renoncement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sam
Zêlatitude
Zêlatitude


Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 125
T L

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 17:36 (2008)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC ! Répondre en citant

le quoi??

zélateur zélé du zèle des jeunes
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:35 (2018)    Sujet du message: Adieu, je passe mon BAC !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Zélateur - journal jeune Index du Forum -> Le Journal -> Rédaction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com